L’anxiété chez les enfants: comprendre pour mieux aider

L’anxiété chez les enfants: comprendre pour mieux aider

On dit souvent que le stress et l’anxiété sont les maux de notre siècle! Les troubles anxieux chez les enfants et les adolescents demeurent un réel mystère pour plusieurs parents. Chacun d’entre nous, y compris les enfants, vivons à un moment ou à un autre des situations de stress. L’anxiété est à la base d’une émotion naturelle éprouvée par tous ; la peur. Mais la peur est une émotion essentielle de notre corps qui nous sert de signal d’alarme et nous prépare à agir face à un réel danger ou à un changement. Tous les enfants vivent des peurs qui sont adaptées à leur développement. Par exemple, à 8 mois, notre poupon traversera “la peur de l’étranger” qui témoigne de sa capacité à différencier les étrangers des personnes familières.

Nous vivons tous des périodes de stress, ce qui n’entraîne pas nécessairement le développement d’un trouble anxieux. L’anxiété devient problématique lorsqu’elle altère le fonctionnement de l’enfant, c’est-à-dire si la difficulté persiste depuis plus d’un mois, si elle est plus fréquente et plus intense qu’un sentiment d’anxiété vécu par les autres enfants du même âge et si cette anxiété est présente dans différents contextes comme à la maison, à la garderie et l’école. L’anxiété chez l’adulte et chez l’enfant est semblable. Cependant, c’est dans la manifestation et dans la façon de l’exprimer qu’elle diffère. Heureusement, il existe des moyens qui peuvent aider nos enfants à passer par dessus des moments plus stressants de leur jeune vie.

Quels sont les signaux d’alarmes nous indiquant qu’un enfant a de la difficulté à gérer son anxiété? Comparativement à l’adulte les signaux ne sont pas toujours faciles à détecter chez les enfants. Il faudra donc être aux aguets! Les enfants n’ayant pas un langage aussi développé que celui des adultes, plusieurs autres indices seront à observer ; par exemple, des comportements inhabituels, des excès de colère, des pleurs excessifs, une agitation grandissante face au stress, des symptômes physiologiques (maux de cœur et de ventre), etc. L’essentiel est de reconnaître que l’enfant ne fonctionne plus dans son milieu ou qu’il vit une détresse. La question que les parents ou intervenants se posent souvent est certainement pourquoi? Les causes sont multiples; l’hérédité, le tempérament de l’enfant à la naissance, la surprotection, le stress vécu par la famille ainsi que la pression de l’environnement sont les principales causes à l’anxiété.

Voici un principe de base à se rappeler : l’évitement est le meilleur ami de l’anxiété. Plus l’enfant évite les situations de peur, plus sa peur grossit et plus il se sent impuissant face à celle-ci. En affrontant une situation qui lui fait peur, l’enfant se rend compte au fils du temps que l’anxiété vécue est moins grande qu’il ne l’imaginait. Évidemment, l’enfant qui s’expose à sa peur doit être accompagné d’une façon bien précise. Il existe aussi bien d’autres moyens d’intervenir auprès d’eux. Que ce soit par l’entraînement à l’expression des émotions, la respiration-relaxation et d’autres stratégies, ces enfants anxieux peuvent, avec notre aide, parvenir à surmonter leur anxiété et ainsi apprendre à affronter les défis qui se retrouveront sur leur route au fil des années. Le développement de cette capacité d’adaptation sera un cadeau que vous leur donnerez pour leur vie durant!

En terminant, si malgré toutes les stratégies mises en place, l’anxiété persiste et que celle-ci altère le comportement global de votre enfant, il est alors important de consulter un spécialiste qui pourra personnaliser les stratégies et accompagner votre enfant à développer ses outils.

Marie-Claude Monette

Psychoéducatrice

parentalitepositivecute-kid-on-steps_4460x4460