Vive le positif!

Vive le positif!

dans Vie de famille

En classe, à la garderie ou à la maison, les comportements de crises, de pleurs et de chicanes d’enfants sont fréquents. Chaque jour, on répète à notre enfant de ranger ses jouets et de partager avec sa sœur, mais c’est encore à redire le lendemain. Attention à un piège dans lequel on peut facilement tomber : voir seulement le négatif!

Le pouvoir des comportements négatifs

Il est facile de remarquer les comportements inappropriés de nos enfants. Les cris et les pleurs sont souvent plus dérangeants, ils nous sautent aux yeux et nous poussent à intervenir. Bien sûr, on veut leur montrer qu’on n’accepte pas qu’ils lancent leurs jouets ou qu’ils tapent leur sœur! Par contre, avons-nous la même rapidité d’intervention pour un comportement positif? La question se pose…

L’importance du positif

Alors qu’on remarque tout de suite que Samuel a enlevé des mains le jouet de sa sœur, on a peut-être passé sous silence la période de 30 minutes pendant laquelle il jouait calmement juste avant. En prenant l’habitude de renforcer les comportements positifs, on montre à notre enfant qu’on apprécie ce comportement et qu’on le valorise. Par le fait même, l’enfant dont les comportements adéquats sont soulignés recevra de l’attention positive de ses parents et saura qu’ils apprécient lorsqu’il se comporte de cette façon. Sachant que c’est valorisé, il sera peut-être plus enclin à jouer calmement à nouveau. Dans le même sens, il recherchera moins d’attention négative par le biais de comportements inappropriés.

À long terme, porter attention aux comportements positifs du quotidien, ça rapporte à tout le monde!

Le parent intervient moins souvent et l’enfant sait quels comportements adopter pour recevoir de l’attention positive. D’un autre côté, le parent qui prend l’habitude de souligner les bons coups de son enfant réalisera que finalement, il y en a beaucoup, de ces moments positifs!

Marie-Noëlle Gysel

Psychoéducatrice, Déclic

14773460488_f702bcd456_oIMG_3122