Tu es triste mon coeur?

Tu es triste mon coeur?

En ce mois de février où les émotions sont à l’honneur, il est important de revenir sur le développement de celles-ci chez nos tout-petits.

Dans les milieux de garde en général, le mois de février et la fête de la St-Valentin sont désignés pour aborder le thème des émotions avec les enfants. Cette conscientisation à l’univers des émotions ce fait selon leur âge et leur niveau de développement. Ainsi, comme parent, il faut nous aussi tenir compte de ces facteurs pour stimuler les apprentissages, car on peut facilement avoir des attentes qui dépassent leur compréhension.

L’univers des émotions est beaucoup moins concret que leur jeu préféré, mais celles-ci restent présentes et importantes dans le développement et ce, de façon quotidienne. Ainsi, un enfant de deux ans qui est dans la phase du non s’affirme et vit des émotions. Un autre de quatre ans sera plutôt au niveau de verbaliser certaines émotions simples (joie peine colère) s’il a réussi à faire certains liens entre son vécu émotif et est capable de les verbaliser…

Ce qu’il faut aussi tenir en compte est le modèle que l’on donne de la gestion des émotions comme parent.

Ainsi, certains adultes manifestent différemment leurs émotions aussi bien la colère que la joie. Pour certains parents, il est facile de parler de cet aspect et pour d’autres cet univers fait partie d’un univers moins accessible pour eux-mêmes d’abord et ensuite pour leur enfants.

Que ce soit par discrétion ou tempérament, il est cependant nécessaire de guider notre petit mousse à cheminer dans cet univers selon ses besoins.

Une des façons simples de le faire est de mettre des mots sur ce que l’on perçoit chez nos enfants lorsqu’ils sont en train de vivre une émotion. Cette intervention facilitera le lien entre ce qu’ils ressentent, le nom de cette émotion et des signes physiques qui peuvent y être associées.

On peut aussi les aider à décoder les manifestations des émotions sur des photos, des images, en regardant des livres et en posant des questions sur des images qui décrivent des émotions particulières

Si votre mousse est plus grand, vous pouvez aussi faire des liens avec lui sur la cause de ses émotions de façon simple et accessible comme par exemple :

« je suis content quand c’est mon anniversaire, je suis triste quand je perd mon jouet préféré et je suis fâché quand un ami prend mon jouet sans me le demander… »

Nul besoin de nuancer avec des émotions complexes pour le moment car il faut miser sur une compréhension solide des émotions de base avant de pouvoir y arriver….

Bonnes émotions en famille!!!

101470232_2756c25aaa_oTerka