Apprendre un nouveau mot – qu’est-ce que ça signifie?

Apprendre un nouveau mot – qu’est-ce que ça signifie?

L’élaboration du vocabulaire constitue un pilier important dans le développement du langage de l’enfant. Comme disait l’écrivain Rivarol :

« Le langage est la peinture de nos idées! »

Autrement dit, plus l’enfant possèdera de mots pour s’exprimer, plus il pourra élaborer ses phrases et communiquer avec autrui. De la même façon, plus l’enfant aura une banque de mots variés et précis (par exemple gros vs énorme), plus il pourra nuancer son idée.

Mais comment apprend-on les mots exactement ? De nombreux chercheurs se sont penchés sur la question et la plupart s’entendent sur un processus en trois étapes essentielles. Pour apprendre un nouveau mot, on doit…

  1. Isoler un mot au travers du flot de paroles
  2. Découvrir un monde d’objets, d’actions et d’évènements
  3. Faire l’association entre la séquence de sons entendus et l’objet en question (à quoi ça réfère?)

Pas si simple !

Imaginez-vous la situation suivante : vous êtes un voyageur en pays étranger, et vous possédez une base sur la langue locale (le nom des objets, les expressions sociales, etc.) Quelles attitudes aimez-vous que les gens adoptent lorsqu’ils vous abordent ?

À la lumière de cette réflexion, voici quelques stratégies facilitant chacune des étapes d’apprentissage d’un nouveau mot.

1. Isoler un mot au travers du flot de parolesRalentir le débit de parole

  • Ralentir le débit de parole
  • Modifier l’intonation, mettre l’accent sur le nouveau mot (ex. « wow, le nez du clown est ÉNORME! »)
  • Raccourcir la longueur de nos phrases

2. Découvrir un monde d’objets, d’actions et d’évènements 

  • Donner à l’enfant l’occasion de manipuler, d’expérimenter par lui-même… on apprend avec nos 5 sens ! Commenter/qualifier ce que l’enfant manipule.
  • Ajouter des mots sur vos actions et celles de votre enfant (« j’ÉCRASE la pâte à modeler! Oh, ton bonhomme est ÉCRASÉ »)
  • Lire des histoires, encore et encore ! À travers les images et le récit, l’enfant élargit ses connaissances au-delà de la vie quotidienne

3. Faire l’association entre la séquence de sons entendus et l’objet en question

  • Amener l’objet près de la bouche
  • Répéter et répéter le nouveau mot, dans différents contextes
  • Pointer l’image, dessiner ou mimer l’action, lors du moment de lecture

Rappelez-vous l’image du voyageur, et le nombre de fois que vous demandez : « pourriez-vous parler plus lentement ? Pourriez-vous me montrer sur la … (ex. carte) ? Faites des phrases plus courtes svp ! » L’enfant n’est pas en mesure de faire ces demandes, alors facilitons-lui la tâche en gardant ces petits trucs en tête !

 

Marie-Claude Giroux, orthophoniste M.P.O.

Déclic

P8236222file9381273099223